LES EXPLORATEURS VOUS PARLENT !

Nous avons pensé que ce petit article pourrait vous être utile afin de comprendre ce qu’est l’Urbex mais surtout quelle idée mes acolytes et moi-même avons sur le sujet.

Wikipédia nous donne une définition simpliste résumant assez bien le principe de cette pratique :

« L’exploration urbaine, abrégé urbex (de l’anglais urban exploration), est une activité consistant à visiter des lieux construits par l’homme, abandonnés ou non, en général interdits d’accès ou tout du moins cachés ou difficiles d’accès. »

Néanmoins, notre vision sur le sujet ne s’arrête pas à ces quelques lignes, chaque explorateur a sa conception, voici la notre :

L’urbex est une immense carte truffée de lieux délaissés par le temps, oubliés par les siens, comme morts. Et pourtant nous voyons à travers eux quelque chose d’inouïe, une soif de les découvrir, qu’ils soient au creux des montagnes, au cœur d’une dense végétation, en pleine rue … Le voyage n’en est que plus agréable. Emprunts de vécu, ces lieux nous poussent dans nos retranchements afin d’en recueillir la moindre parcelle d’histoire.

Cette sensation d’adrénaline à chaque pas, c’est ça l’urbex, ce qui nous permet d’avancer en repoussant nos limites, en explorant des endroits inconnus à nos yeux, gravant des moments extraordinaires en nos mémoires.

Sanatorium SH

Pour conclure cet article nous avons trouvé sympathique de vous inculquer les origines du mot « urbex », histoire de se cultiver un peu car l’exploration c’est cool mais savoir de quoi on parle c’est tout de même bien aussi.

Le mot urbex ou exploration urbaine vient donc de l’anglais urban exploration. Ce terme ou plutôt cette activité fut créée dans les années 1990 par le torontois Jeff Chapman plus connu sous le pseudonyme de Ninjalicious.

Ce dernier développa un journal libre du nom de Inflitration : the zine about going places you’re not supposed to go (le magazine des endroits où vous n’êtes pas supposés aller).

Baboune, Miko and Hmery.

Sinon vous pouvez aussi nous aidez à financer notre Tour du monde d’Urbex & notre site via ce bouton :